Quelle différence entre un astigmate et un myope ?

11 Mar 2022

Lorsque l’on souffre d’un défaut visuel, différents troubles peuvent être à l’origine de notre problème de vision. On peut ainsi par exemple être myope. On peut aussi être astigmate. On peut également être myope astigmate. Si nous évoquons en particulier ces problèmes de vue, c’est qu’ils sont les plus courants en France. Pourtant, avant d’être concerné, on connait mal ce qu’ils impliquent. 

DOMINATI Opticien du Pian-Médoc vous explique la différence entre myopie et astigmatisme. Au moindre doute ou si vous avez besoin de conseils pour choisir la bonne correction, venez nous voir en magasin. Notre équipe met son savoir-faire à votre service ! Vous pouvez également d’ores et déjà prendre rendez-vous.

Myope ou astigmate : quelle différence ?

Trivialement, un myope voit bien de près et flou de loin. Un astigmate constate quant à lui une vision déformée de près et de loin, principalement en périphérie. Les détails sont également plus difficiles à distinguer. La principale différence entre myopie et astigmatisme se situe donc essentiellement au niveau de comment l’œil capte une image et la retranscrit. Pour autant, comprendre seul si l’on souffre de myopie ou d’astigmatisme n’est pas toujours évident, d’autant qu’on peut être les deux à la fois. 

Allons un peu plus dans le détail. 

Myopie

myopie

Dans le cas d’une vision normale, la cornée et le cristallin (à l’avant de l’œil) captent la lumière puis redirigent les rayons lumineux vers la rétine, où l’image se forme. Le point focal (l’endroit où la netteté est optimale) est alors sur la rétine. En cas de myopie, la distance entre la cornée et la rétine est supérieure à la normale. Les opticiens parlent dans ce cas « d’œil long ». Le point focal est alors avant la rétine, qui décode une image de plus en plus floue au fur et à mesure que la distance avec un objet augmente

Lorsque l’on est myope (environ une personne sur trois en Europe), les verres unifocaux sont les plus adaptés. Ils ne corrigent dans ce cas que la vision de loin, par opposition aux verres progressifs qui corrigent à la fois la vision de près et de loin. Plus précisément, les verres concaves, plus fins au centre et plus épais sur les bords, permettent de rétablir la vision de loin. 

Astigmatisme

astimatisme

L’astigmatisme est le défaut visuel le plus fréquent après la myopie. L’œil atteint d’astigmatisme se repère par une cornée de forme ovale plutôt que ronde. Contrairement à une vision normale, les rayons lumineux ne peuvent pas converger en un seul et même point. C’est ce qui provoque la déformation des images, aussi bien de près que de loin. Les astigmates le sont généralement dès la naissance. Ce défaut de vision peut cependant également apparaître plus tard, et se développer progressivement. 

L’astigmatisme se corrige généralement à l’aide de verres toriques. Tout comme pour la myopie, il s’agit de verres unifocaux. Cette fois, une puissance de prescription est incorporée dans le verre. Plus simplement, le verre présente des différences selon les axes et l’orientation, dans le but de compenser les irrégularités de la cornée

Myope et astigmate : qu’est-ce que cela implique ?

Un myope est souvent également astigmate, et inversement. La bonne nouvelle est que cette combinaison de défauts visuels est facilement corrigible, avec des lunettes, des lentilles ou une intervention de chirurgie réfractive selon les cas. Dans le cas de lunettes de vue, les deux types de correction évoqués plus hauts sont tout simplement combinés. Ainsi, un myope astigmate choisit ses lunettes de vue avec des verres sphéro-cylindriques, à la fois concaves (pour la myopie) et toriques (pour l’astigmatisme).